La prévention des risques

La prévention est l’ensemble de mesures prises pour prévenir un danger, un risque, un mal, pour l’empêcher de survenir (le Petit Robert).

Les catastrophes sont l’affaire de tous : administrations, professionnels, citoyens, élus. Il convient de développer une culture du risque sur d’autres bases que celle de la fatalité.

Une politique de prévention des risques doit permettre d’entreprendre des actions spécifiques dans les zones identifiées, sur des édifices, dans des institutions, sur des biens ou des collections.
La phase de prévention permet de réduire les aléas. Cependant, seules des personnes sensibilisées, entraînées et équipées pourront tirer parti efficacement des phases de préparation aux situations d’urgence.

Avant l’accident ou la catastrophe, il faut pouvoir dire le plus précisément possible « où, quand, et avec quelle amplitude l’accident ou la catastrophe va atteindre son paroxysme : niveau des eaux, vitesse des vents, emprise du feu, etc. » et il faut pouvoir alerter le plus rapidement possible les personnes concernées.

Au cours du sinistre, les plans d’urgence devront permettre aux services de secours de sécuriser les zones sensibles, d’évacuer les biens ou les collections considérés comme prioritaires. Dans le même temps, les personnels de l’institution devront mettre en pratique les actions requises expérimentées lors de crises simulées.

Compte tenu du contexte d’évolution des réglementations et des pratiques, la définition de stratégies globales de prévention qui intégreraient celles relatives au patrimoine semble possible mais complexe.
Une politique de prévention des risques et de gestion de crise s’impose comme une exigence ; la législation évolue dans ce sens.
Le patrimoine culturel s’inscrit aussi dans le cadre d’une démarche territoriale de développement durable mais il faut constater qu’à ce jour, il a rarement été pris en compte dans les plans de prévention des risques majeurs.

La prévention des risques a un coût. Le montant de la perte (valeur vénale) n’est habituellement pas estimé dans sa globalité pour les institutions patrimoniales.

Dans le domaine patrimonial, tout reste à faire, qu’il s’agisse de prévention ou d’intervention en cas de sinistre.

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress