A Toulouse, Ségolène Royal donne une leçon de prévention des risques d’inondations

Conçus par W-Architectures, les nouveaux locaux du service central d'hydrométéorologie et d'appui à la prévision des inondations (Schapi) ont été inaugurés le 23 février par la ministre de l'Ecologie.

© Schapi – Conçus par W-Architectures, les nouveaux locaux du service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi) ont été inaugurés le 23 février par la ministre de l’Ecologie.

La ministre de l’Ecologie a profité de l’inauguration des nouveaux locaux du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi), le 23 février à Toulouse, pour préciser la politique du gouvernement en matière de prévention des risques d’inondations.

C’est dans les nouveaux bureaux du Service central d’hydrométéorologie et d’appui à la prévision des inondations (Schapi), inaugurés en sa présence le 23 février sur le site Météopole à Toulouse, que la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a rappelé un certain nombre de mesures visant à informer plus efficacement les Français sur les risques d’inondations, mais aussi à accroître leurs réflexes de vigilance à l’égard des crues.

Pour la ministre, qui s’est souvenue de l’absence de sirènes dans les villages lors de la tempête Xynthia en 2010, il faut en effet «développer la culture de la prévention des risques pour ne pas être pris par surprise». Précisant que 17 millions de Français habitent dans les zones inondables, elle a insisté sur «l’importance de bien informer», l’objectif étant «de ne plus subir mais d’anticiper».

Vigicrues

A ainsi été officiellement lancée la marque Vigicrues, qui regroupe l’ensemble des informations de prévision des crues de la direction générale de la prévention des risques, du Schapi et des services déconcentrés de l’Etat. Parmi les autres annonces figure la création d’un groupe de travail chargé d’élaborer un «référentiel de vulnérabilité», qui apportera, dès 2015, aux collectivités, acteurs économiques et citoyens des premiers éléments et critères pour apprécier leur exposition aux risques et des mesures opérationnelles pour la réduire.

Lire la suite de l’article sur Le Moniteur.fr…

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress