Tempête Leiv dans le Sud-Ouest : plus de peur que de mal


L'église de Lacanau a été miraculeusement épargnée.
L’église de Lacanau a été miraculeusement épargnée. Crédit photo : Julien Lestage / Sud Ouest

La tempête a surtout provoqué des chutes d’arbres et de nombreuses coupures d’électricité

Des rafales de vent à 148 km/h au Cap Ferret, à 144 km/h à Royan, à 117 km/h dans les rues de Bordeaux, jusqu’à 250 000 foyers privés d’électricité : « Leiv », tempête annoncée comme « exceptionnelle », a soufflé fort samedi, mais sans faire de dégâts majeurs sur le Sud-Ouest, où l’alerte rouge a été levée en Charente, Charente-Maritime et Gironde.

Chutes d’arbres, routes ou axes ferroviaires coupés, lignes électriques à terre, échafaudage effondré place Gambetta à Bordeaux : en un balayage qui a duré deux heures à peine, Leiv n’a fait que des dégâts matériels, et aucun blessé n’a été signalé dans les trois départements où l’on craignait le plus.

Lire la suite de l’article sur Sud Ouest.fr

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress