Evaluer les risques potentiels

Il est important de repérer les risques potentiels auxquels votre établissement peut être confronté. Les questions à se poser sont nombreuses. Les domaines qu’elles couvrent sont variés et parfois banals.
Ci-après, des listes non exhaustives par type de sinistre vous sont proposées afin de mieux cerner un grand nombre d’éléments à prendre en considération pour éviter des risques bien réels. En vous posant les bonnes questions, vous identifierez les facteurs de risques, ce qui vous permettra de rédiger un plan de prévention des risques.

Une fois ces points listés par écrit et débattus au sein de votre équipe, vous pourrez vous lancer dans la rédaction de votre plan d’urgence afin d’anticiper la gestion de crise. Ces listes devront chaque fois être établies selon la situation géographique de l’établissement et les collections.

Les points à considérer suivant la situation géographique de l’établissement

INONDATIONS
Points à surveiller

  • Les niveaux d’alerte des précipitations (pluies, grêles, neiges)
  • Les accès à l’établissement en cas de fortes pluies, de crues ou de neige abondante
  • Les communications de l’établissement en cas de fortes pluies ou de neiges abondantes
  • Les réseaux d’évacuation des eaux aux alentours de votre établissement
  • L’évacuation des eaux pluviales au niveau des toits : gouttières et drains régulièrement dégagés des feuilles, des nids, des oiseaux morts et autres obstructions
  • Les drains du sous-sol sont en bon état et libres d’obstruction
  • L’état du sous-sol pour y déceler les signes d’humidité, les fissures ou les fuites durant les dégels et les pluies importantes
  • Les conduites d’eau
  • Les éviers et les toilettes afin de s’assurer qu’ils ne sont pas bouchés ou qu’ils ne fuient pas

Informations à collecter

  • La fréquence des inondations dans la région
  • Le niveau des crues passées
  • L’existence d’un système d’alerte préfectoral ou communal
  • L’existence d’une digue ou d’un barrage en amont de l’établissement
  • L’effet de précipitations abondantes sur les communications de la région
  • L’emplacement des commandes principales pour la fermeture de l’eau et leur maniement par l’ensemble du personnel
  • La présence de nappes phréatiques à proximité
  • L’étanchéité du sol
  • L’étanchéité des portes et des fenêtres

INCENDIE
Points à surveiller

  • L’environnement immédiat de l’établissement (végétation, plan d’eau, voies routières, ferroviaires et aériennes…)
  • Les entreprises de type industriel situées à proximité
  • Les accès de l’établissement pour les services d’urgence et de secours
  • La mise à jour régulière des plans d’évacuation de l’établissement
  • La réalisation annuelle d’exercices d’évacuation avec l’aide des pompiers
  • Les accès aux sorties de secours : toujours dégagés, à l’intérieur comme à l’extérieur
  • Le signalement des sorties de secours et la permanence de leur éclairage
  • La fermeture systématique des portes coupe-feu
  • Les détecteurs de fumées, de chaleur et les avertisseurs d’incendie
  • Les extincteurs portatifs
  • Les trappes de désenfumage
  • Les extincteurs portatifs
  • Les installations électriques de l’établissement
  • Les branchements électriques ou informatiques sauvages ou occasionnels (bouilloire, prise multiple…)
  • Le paratonnerre
  • Les ateliers, les équipements et les produits dangereux
  • Les zones réservées aux fumeurs

Informations à collecter

  • La fréquence et l’importance des incendies dans la région (feux de forêts, activités volcaniques, coulées de lave, pluies de cendres…)
  • La conduite d’activités dangereuses à proximité
  • La présence de matières dangereuses fabriquées, entreposées, utilisées ou transportées à proximité
  • L’existence des divers plans prévus par la Préfecture ou la commune
  • La visite régulière de l’établissement par les pompiers
  • La connaissance, par l’ensemble du personnel, des consignes de sécurité en cas d’incendie
  • La connaissance des consignes d’évacuation du public par l’ensemble du personnel
  • La connaissance de l’emplacement des commandes de fermeture de gaz, d’électricité par le personnel
  • Le maniement des extincteurs portatifs par l’ensemble du personnel
  • L’emplacement des bouches d’incendie : à laisser accessibles en permanence
  • Le volume et la pression des points d’eau
  • Les normes anti-incendie en vigueur pour la construction ou la rénovation d’un édifice
  • L’existence de pare-feu efficaces pour les planchers et les murs de l’établissement
  • L’existence de groupes électrogènes en cas de coupures de courant

CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES
Points à surveiller

  • Les changements de températures importants et brutaux
  • Les changements d’humidité relative importants et brutaux
  • Les émissions de gaz polluants
  • L’indice de pollution de l’air
  • L’intensité lumineuse
  • Le système de chauffage
  • Le système de climatisation ou de ventilation
  • Les filtres dans l’établissement
  • La température et le taux d’humidité relative du bâtiment
  • Si le bâtiment est infesté ou s’il existe des traces de nuisibles
  • Le bon état de marche des thermo-hygrographes qui équipent l’établissement

Informations à collecter

  • La fréquence des alertes de pollution dans la région
  • La présence et/ou la proximité d’entreprises de type industriel
  • Les infestations de nuisibles dans la région
  • L’existence des divers plans prévus par la Préfecture ou la commune
  • L’utilisation de matériaux polluants lors de la construction ou de la rénovation du bâtiment
  • La présence ou le stockage de produits polluants ou toxiques dans l’établissement
  • Les personnes ressources à contacter en cas de panne du système de chauffage, de ventilation ou de climatisation
  • Les données des thermo-hygrographes : lecture et études des résultats

SEISME
Points à surveiller

  • La conformité du bâtiment aux normes sismiques préconisées
  • Les arbres, panneaux, poteaux, etc. qui pourraient s’abattre sur l’établissement
  • Les structures en surplomb pouvant se détacher et tomber
  • L’apparition de fissures dans les murs
  • L’état de la charpente

Informations à collecter

  • Le facteur de risque quant à l’intensité et à la fréquence des tremblements de terre dans la région
  • L’existence des divers plans prévus par la Préfecture ou la commune
  • Les racines des plantations autour de l’établissement qui peuvent fragiliser les fondations de l’édifice

GLISSEMENTS DE TERRAINS ET AVALANCHES
Points à surveiller

  • L’exposition de l’établissement aux avalanches ou aux glissements de terrain
  • Le tracé de coulées de boue à proximité de l’établissement

Informations à collecter

  • L’existence des divers plans prévus par la Préfecture ou la commune
  • La situation de l’établissement au versant ou au pied d’une pente abrupte
  • Les voies d’accès à l’établissement en cas d’avalanche ou de glissement de terrain
  • A l’échelle des collections

Les points à considérer suivant les collections

INONDATIONS
Points à surveiller

  • Les collections placées directement sous, ou à côté, des conduites d’eau (protection : feuille de polyéthylène)
  • Les collections entreposées au sous-sol (installation à au moins 10 à 15 centimètres du sol) ou dans les greniers

Informations à collecter

  • Liste des personnes ressources (entreprise de transports, frigorifiques, de lyophilisation, restaurateurs, etc.)
  • Les fiches techniques par type de document
  • Les filières de traitement des documents ou des collections (secs, humides et mouillés)

INCENDIE
Points à surveiller

  • Les objets inflammables de la collection
  • Les films en nitrate de cellulose
  • Les éléments dangereux de la collection : signalétique de mise en garde

Informations à collecter

  • L’existence et la localisation d’objets inflammables ou dangereux dans les collections
  • La visite régulière de l’établissement par les pompiers

CONDITIONS ENVIRONNEMENTALES
Points à surveiller

  • La température et le taux d’humidité relative dans les magasins, les réserves, les salles d’exposition, les salles de lecture, etc.
  • Les éléments de la collection les plus sensibles à de grands écarts de température et d’humidité relative
  • Les éléments de la collection les plus sensibles à la pollution
  • Le changement régulier des filtres des systèmes de ventilation et de climatisation
  • Les éléments de la collection les plus sensibles à l’intensité lumineuse
  • Le dépoussiérage régulier des collections
  • Le bon entretien des locaux

Informations à collecter

  • Réalisation d’un prélèvement biologique en présence d’une infestation
  • Liste de laboratoires ressources pour l’analyse des prélèvements biologiques

Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress