Maroc| la grande mosquée de Taroudant, datant du 16ème siècle, détruite par un incendie

Par AFP

La Grande mosquée de Taroudant, dans le sud-ouest du Maroc, classée «monument historique du royaume», a été détruite mardi par un incendie d’origine accidentelle, ont indiqué les autorités locales, le ministre de tutelle assurant que tout serait mis en oeuvre pour sa reconstruction.

Le feu aurait pris sur des tapis à la suite d’un court-circuit, ont précisé ces sources, citées par l’agence MAP. Aucune victime n’est à déplorer, mais l’édifice a été ravagé par les flammes, selon les autorités, qui ont rapporté l’effondrement de «pans entiers» de la mosquée.

Le ministre des Habous et des Affaires islamiques, Ahmed Toufiq, accompagné entre autres du gouverneur de la province Fouad Mhamedi, s’est rendu sur place.

Lors de sa visite, il a annoncé le lancement «dès mercredi» d’une «étude technique» afin d’assurer la reconstruction de l’édifice, érigé en grande partie par le souverain saâdien Mohammed Cheikh et considérée comme la plus grande de cette dynastie régnante des XVIe et XIIe siècles.

«Nous lui rendrons (…) tout son lustre esthétique et sa noble grandeur architecturale qui fait la fierté de Taroudant et du Maroc», a affirmé M. Toufiq. «Nous tenons à chaque pan de cette mosquée», a-t-il insisté.

Pouvant contenir jusqu’à 4.000 fidèles, la Grande mosquée de Taroudant, ville située à une centaine de kilomètres à l’est d’Agadir, est notamment célèbre pour son minaret haut de 27 mètres, dont la forme carrée est inspirée de celle de la Kaâba à La Mecque (Arabie saoudite).

Elle a connu divers travaux de restauration au cours des siècles, les derniers remontant en 2002. Le roi Mohammed VI, commandeur des croyants, s’y est rendu par le passé pour accomplir la prière.

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress