Pas de « perte irrémédiable » après l’inondation à la BNF

Après le sinistre survenu, dimanche 12 janvier à la Bibliothèque nationale de France (BNF) dans le 13e arrondissement de Paris, suite à la fuite d’une canalisation d’eau, la direction se veut rassurante. L’événement « n’entraînera pas de perte irrémédiable pour le patrimoine », a indiqué jeudi 16 janvier la direction de l’établissement public. « Le plan d’urgence a été déclenché dimanche soir et mis en œuvre grâce à l’engagement et au savoir-faire des agents », précise le président de la BNF, Bruno Racine.

BnFLe sinistre a touché trois magasins de stockage sur les 180 que compte le site. « Quelque 12 000 ouvrages du département Littérature et Art ont été touchés à des degrés divers, poursuit le président. Il s’agit principalement de livres postérieurs à la deuxième moitié du XIXe siècle. Plus de la moitié d’entre eux auront réintégré les magasins en fin de semaine. Les autres suivront progressivement. »

Sur l’ensemble des documents touchés par l’inondation, 1 500 environ nécessiteront un traitement spécifique : restauration de la reliure, remise à plat, lyophilisation après congélation. « L’objectif est qu’il n’y ait aucune perte », affirme Bruno Racine.

Lire la suite de l’article dans Le Monde-Culture

Comité français du Bouclier Bleu © 2017 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress