Exercice de simulation de sinistres | 15-16-17 Octobre 2018 à Mirepoix, Ariège

Exercice Pygarmed

Mardi 16 octobre 2018 avait lieu le deuxième exercice de simulation de sinistres organisé par la section locale Pyrénées-Garonne-Méditerranée.

L’opération s’est déroulée en Haute-Ariège, dans une friche industrielle transformée pour l’occasion en un véritable Musée, archives et bibliothèques incluses. Le temps d’une journée, 2 scénarios catastrophe ont impacté les collections, nécessitant l’intervention des sapeurs-pompiers et de sauveteurs opérationnels.

En premier lieu, les sapeurs-pompiers ont mis le feu à des oeuvres et à des documents installés sur des palettes. Sous l’oeil attentif du Commandant, plusieurs participants ont employé des extincteurs de différentes sortes : poudre, eau (avec additif), CO2.

1 (35)Dans un second temps, une équipe de pompiers devait évacuer des oeuvres prioritaires, signalées par le logo du bouclier bleu, dans un environnement enfumé.
Enfin, l’après-midi était consacré au sauvetage des collections après un dégât des eaux : les sapeurs-pompiers ont inondé le Musée et les réserves (les archives et la bibliothèque), puis ont procédé au sauvetage : évacuation des oeuvres et des documents prioritaires à l’aide du plan d’urgence (document opérationnel réalisé pour l’occasion) et du signalement par les étiquettes rétroréfléchissantes du cfbb.

Les participants étaient répartis en deux groupes : une dizaine d’observateurs, qui analysaient le déroulé des opérations, et 20 sauveteurs. Tous étaient membres de l’association (pré-requis pour la participation), majoritairement de la section Pygarmed ou Tarn. Les autres membres venaient de la région PACA, de Bretagne et de Lorraine, parfois de l’étranger (Belgique). Pour soutenir cette initiative, le service patrimoine et archéologie du conseil départemental de l’Ariège a invité sa commission « patrimoine remarquable » à assister aux opérations. La DRAC était également présente : la conservation des monuments historiques et la conseillère Musées.
Les membres inscrits comme sauveteurs devaient, à l’aide du matériel mis à leur disposition, mettre en place les postes de la chaîne opératoire et s’affairer au traitement :
- Poste de réception/tri
- Séchage
- Dépoussiérage
- Conditionnement/mise sur palettes

1 (27)
18 mois ont été nécessaires à la préparation de l’évènement : de nombreuses réunions préparatoires, un important travail de collecte des « œuvres » et documents constituant la collection, plusieurs jours consacrés à la préparation et à la remise en état du site, ainsi qu’une lourde charge administrative et logistique.20181016_150833

Le bilan de l’exercice est positif : l’échange avec les sapeurs-pompiers est indispensable avant toute opération de sauvetage quand il s’agit de manipuler des oeuvres et des documents précieux. Un transfert de connaissances réciproque dont chaque partie sort enrichie.
Pour les participants, se mettre à l’épreuve dans une situation d’urgence est toujours instructif. Les exercices de simulations permettent de tester le choix des matériaux et des fournitures en prévision d’une intervention.

Projet exercice sinistres Pygarmed 2018_Page_1

Comité français du Bouclier Bleu © 2019 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress