Patrimoine culturel et risques majeurs (inondations, incendies) : les approches du Bouclier bleu France


Le patrimoine culturel, dans toute sa diversité, est une composante majeure de l’identité des peuples. Pour autant, il est particulièrement fragile comme l’a montré récemment l’incendie de Notre-Dame de Paris ou encore l’inondation du musée Girodet en mai 2016. Il doit donc être protégé en amont de la catastrophe.
Biens culturels en zone inondable, quelle stratégie pour assurer leur préservation ?

Les inondations de 2016, où le musée Girodet de Montargis a subi de très graves dégâts, où plusieurs milliers de personnes et d’entreprises ont été sinistrées, nous ont donné un avant-goût des conséquences dommageables d’une crue centennale de la Loire ou de la Seine. Depuis, les inondations se répètent, et les dommages s’aggravent. On estime aujourd’hui à plus d’un milliard d’euros le coût des indemnisations reversées annuellement au titre du régime spécifique d’assurance vis-à-vis des diverses catastrophes naturelles. Quand le patrimoine culturel est aussi atteint, ces biens, qui font notre identité nationale ou locale, peuvent être irrémédiablement perdus, bien qu’ils soient souvent irremplaçables, ou endommagés de manière très importante.

Près d’une commune sur trois en France est partiellement ou totalement inondable. La menace est partout ; l’évolution du climat va accentuer les précipitations.

Lire la suite de l’article sur le site de l’IRMA

Bouclier3_1200

Publié le 7/09/2020

Bouclier Bleu France © 2020 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress