Présentation du cfbb le 9 novembre 2012 à Bordeaux

Une présentation du Comité français du Bouclier bleu (CFBB) et de ses activités pour la protection du patrimoine face aux sinistres est organisée en région Aquitaine le vendredi 9 novembre prochain à Bordeaux de 10 h à 12 heures, à l'Université Michel de Montaigne, Bordeaux 3

Domaine universitaire - Esplanade des Antilles
33607 Pessac ( station tram "Montaigne-Montesquieu)
salle I.103, bâtiment I., 1er étage, salle 103 (bâtiment en face du DEFLE)

Une autre salle peut-être attribuée suivant le nombre d'inscrits. Aussi, si vous êtes disponible et intéressé(e) pour participer à cette présentation du CFBB merci de bien vouloir envoyer un e-mail à Jocelyne Deschaux:

jocelyne.deschaux@mairie-toulouse.fr ou marc.deschauxbeaume@free.fr

L'inscription est obligatoire pour des raisons logistiques. La participation est, bien sûr, gratuite. Pour ceux qui en auraient besoin, nous pouvons fournir une attestation de présence, ou une convocation, à l'en-tête du CFBB

Apprendre à gérer des collections patrimoniales en bibliothèque

Vous venez d’être nommé(e) responsable de la collection patrimoniale d’une bibliothèque mais vous n’êtes pas spécialiste ou vos connaissances sont lointaines. D’où viennent ces vieux livres qui dorment dans la réserve ? Qu’en faire ? A-t-on le droit de s’en débarrasser s’ils paraissent ne servir à personne ? Y en a-t-il qui sont rares et qu’il faudrait mettre en valeur ? Quelques-uns sont catalogués mais c’est loin d’être le cas de tous, comment faire ? Et puis il y a des gravures dans des portefeuilles, des photographies anciennes ici et là. Comment savoir si elles ont quelque intérêt ? Dans un coin des magasins, des moisissures sont brusquement apparues et semblent contaminer peu à peu les ouvrages. Comment s’en débarrasser ? Qui prévenir ?

Éclairé par des retours d’expériences de spécialistes, ce manuel réunit un ensemble raisonné d’informations de base, qui présente la marche à suivre pour appréhender, traiter, signaler et valoriser ces fonds patrimoniaux ; il permet d’en comprendre l’environnement juridique, administratif et documentaire.

Un document indispensable pour les professionnels peu formés dans le domaine, confrontés pour la première fois à une collection patrimoniale, ou qui s’y destinent, et désireux d’acquérir les rudiments nécessaires pour la gérer.

Sous la direction de : Dominique Coq
Édition : Presses de l'enssib
Collection : La Boîte à outils
Parution : octobre 2012
ISBN: 979-10-91281-01-0
ISSN: 1259-4857

Sommaire

Partie I. Face à une collection patrimoniale

  • Le droit du patrimoine écrit : d’où il vient ? Où il va ?
    par Gérard Cohen
  • Patrimoine et politique documentaire : « La bibliothèque dans son entier »
    par Bernard Huchet
  • À quoi sert une réserve et qu’y mettre ?
    par Laure Jestaz
  • Comment (bien) conserver les collections patrimoniales ?
    par Jocelyne Deschaux

Partie II. De la collection à l’objet : identifier et signaler les documents

  • Les livres anciens : formats, cahiers, signatures, page de titre, fausses adresses, colophon et toutes ces sortes de choses…
    par Dominique Coq
  • Reliures françaises soignées et courantes (mi-XVe siècle – XIXe siècle) : éléments d’identification
    par Fabienne Le Bars (voir aussi la galerie d'images)
  • Décrire et signaler des documents patrimoniaux : enjeux, formats, perspectives
    par Florent Palluault

Partie III. Gérer un projet patrimonial

  • Mettre à niveau une bibliothèque
    par Carole Jacquet
  • Réveiller un fonds patrimonial
    par Noëlle Balley
  • Inscrire son projet dans les politiques patrimoniales nationales et régionales
    par Thierry Claerr

Mémento
par Dominique Coq

Sigles et acronymes
Glossaire
Bibliographie
Liste des Illustrations
Liste des auteurs

La Fédération nationale des sapeurs-pompiers (FNSP) s’alarme d’un déficit de prévention de la France face aux risques majeurs

Le 119ème congrès de la Fédération nationale des sapeurs-pompiers (FNSP) s'est tenu à Amiens du 27 au 29 septembre. Elle s'inquiète du déficit de la France face aux risques majeurs et dénonce les lacunes dans le dispositif national de gestion de crise. Répondant au journal La Croix, le colonel Eric Faure, président de la FNSP,  précise que la gestion de crise en France "répond à une logique trop verticale et pas assez transversale" et que "la coopération est insuffisante entre les ministères appelés à intervenir (intérieur, défense, santé, écologie). Elle l’est aussi entre l’État et les collectivités territoriales". Les sapeurs pompiers dénoncent le fait que différents ministères revendiquent chacun  le pilotage de la gestion des crises pourtant dévolu au ministère de l’Intérieur et sa Direction générale de la sécurité civile et de la gestion des crises. Ces insuffisances laissant la porte ouverte à des incohérences, des indécisions et des retards dans la préparation du pays face aux crises.

Le 29 septembre, le ministre de l’Intérieur Manuel Valls est venu lors de la clôture du congrès, en proposant  une « feuille de route de la sécurité civile »  et en appelant à une « véritable politique de sécurité civile, une politique du quotidien comme de l’exceptionnel ». A l'issu de cette rencontre, Eric Faure a présenté des pistes de solutions au ministre, en rappelant la nécessité « de porter les efforts là où c’est possible, sans toucher au cœur du modèle des secours que forme la proximité avec la population et avec les territoires, la complémentarité entre les hommes, et donc l’efficacité opérationnelle ». Selon lui, il s’agit « non pas de dépenser plus mais de dépenser mieux », en renforçant la coordination et les partenariats entre les acteurs du secours et les Sdis, mais aussi la gouvernance de la sécurité civile, partagée entre l’Etat et les collectivités territoriales.

Aussi à lire : La Croix, 27 septembre 2012

Lancement d’une démarche de capitalisation d’expérience

Cette initiative lancée en 2011 répond à deux objectifs principaux : mieux connaître et valoriser les apports des membres du CFBB et appréhender leurs pratiques et savoir-faire. Elle vise également la constitution d’un « capital-mémoire » (retours d’expérience), la mutualisation et la mise en partage des pratiques et savoir-faire mobilisés à l’occasion de la mise en œuvre des actions. Dans une première étape, une enquête par questionnaire, lancée en août 2011 (64 membres y ont participé, soit 80% du total des adhérents), nous livre les informations suivantes sur les membres du CFBB.

► Profil

73% de femmes
38%
  âgés de 40 à 59 ans et 33% de 26 à 39 ans
55%
résident en province
73%
ont une activité professionnelle majoritairement dans le secteur de la restauration, de la conservation et des bibliothèques (60%)
39%
engagés également dans d’autres activités associatives

► Engagement

30% ont appris l’existence du CFBB par l’intermédiaire d’un de ses membres
12%
à l’occasion d’une manifestation organisée par le CFBB
9% par son site web

► Adhésion

66% ont adhéré à titre individuel
22%
n’ont adhéré à aucune des 4 sections locales
35%
ont adhéré il y a moins de 2 ans, 19% de 5 à 10 ans et 15% de 4 à 2 ans
23%
exercent ou ont exercé une fonction au sein du CFBB
16%
assurent ou ont assuré un mandat.

► Motivation

L’engagement pour le CFBB constitue un défi intellectuel enrichissant et gratifiant qui permet d’être un acteur de la préservation et de la sauvegarde du patrimoine.

Les principales sources de motivation sont :

  • intérêt à la fois professionnel et personnel pour la préservation et la sauvegarde du patrimoine
  • élargissement de son champ de compétences et de connaissances
  • développement des activités du CFBB pour lui permettre d’atteindre ses objectifs
  • coopération et participation à des interventions.

► Valeurs

Parmi les valeurs exprimées par 50% des enquêtés, on relève :

  • bénévolat/volontariat/engagement/disponibilité/don de soi
  • solidarité/entraide/partage/appartenance à un réseau/altruisme
  • apolitisme/neutralité
  •  ouverture d’esprit/respect/intégrité
  • prévention/préservation/sauvegarde
  • goût de l’action utile/efficacité/professionnalisme
  • promotion de la culture du risque et la gestion des sinistres
  • conscience de la valeur et de la fragilité du patrimoine/reconnaissance.

► Participation aux activités du CFBB

28% participent ou ont participé à un groupe de travail
31%
participent ou ont participé à une ou plusieurs actions
33%
consacrent moins de 4 heures par mois aux activités du CFBB et 19% de 4 à 16 heures.
21%
affirment avoir participé ou participer à des actions innovantes (projet de réserve de volontaires pour intervention, exercice incendie à Muret en avril 2011, interventions à Cologne et à Port-au-Prince, définition de lignes directrices pour un centre de traitement du patrimoine sinistré…).

► Aptitudes et compétences mobilisées au service des actions du CFBB

24% en logistique, 21% en gestion, 17% en encadrement et 14% en communication
26%
en conservation, 19% en conduite de projet, 17% en formation, 17% en organisation d’évènement

31% souhaitent développer leur compétence en formation à travers la participation aux actions du CFBB : 31% en préservation, 26% en conduite de projet, 26% en conservation, 14% en recherche de partenariat, 8% en communication, 8% en recherche de financement
50%
considèrent que leurs compétences sont adaptées aux actions du CFBB
50%
estiment qu’il existe des compétences communes entre leurs activités professionnelles et celles du CFBB
35%
estiment que leur contribution aux activités du CFBB est plutôt utile.

► Au jeu des 5 mots pour qualifier le CFBB

Voici les qualificatifs qui sont le plus souvent utilisés pour parler du CFBB :

Qualités/Défauts

  • ouvert, fédérateur, concret, professionnel, valeur, neutre, convivial, bienveillant, amical,  structuré, méconnu, dispersé

Utilité

  •  indispensable, nécessaire, actif, potentiel, prévoyant, performant, innovant, pionnier

Organisation

  •  collaboration, échanges, entraide, volontariat, bénévolat, information, participation, engagement, solidarité, formation, anticipation, avenir, association, communautaire

Action  

  • prévention, sauvegarde, gestion risques, patrimoine, conservation, catastrophe, culture, sauvetage, sécurité, protection, urgence, secours, sinistre, terrain, plan

17% estiment que leur participation aux activités du CFBB est plutôt reconnue et 8% peu reconnue.
7%
ont trouvé un accompagnement dans leur intégration au sein du CFBB sous des formes diverses telles que l’animation et la dynamique de groupe, les échanges et l’écoute…
5%
souhaiteraient que cet accompagnement prenne la forme d’activités telles que des visites de réserves et d’autres institutions dans lesquelles le CFBB pourrait être amené à agir en cas de sinistre, des formations à la mobilisation des membres du CFBB pour qu’ils deviennent plus actifs dans les projets.
30%
souhaiteraient que le CFBB se dote d’une charte du bénévole et du volontaire.

Au-delà de l’enquête 

L’intégration d’une véritable démarche de capitalisation au sein du CFBB repose sur la restitution des expériences auprès de ses membres. Actuellement une dizaine d’entretiens est en cours de traitement afin de dégager des axes de capitalisation :

  • sélection de projets dont la mise en œuvre a nécessité de formaliser des procédures, d’innover au plan des pratiques, d’expérimenter de nouveaux champs d’action, de créer des outils…afin de constituer une base de connaissances accessible à toute la communauté du CFBB,
  • élaboration de fiches « profil-type » des bénévoles en charge de certaines fonctions afin de les porter à la connaissance des membres désireux de s’impliquer davantage dans les activités du CFBB,
  • mise en place un dispositif de recueil systématique de retours d’expérience.

Responsable du projet : Sabine Didier (vie-benevole@bouclier-bleu.fr)

Tarbes | Objectif sensibilisation, octobre 2012

Dans le cadre du projet "objectif sensibilisation" de la section grand sud-ouest, Camille Haumont et Marie-Hélène Hurtu ont récemment organisé à Tarbes, une 1/2 journée de présentation suivie de visites afin de mieux faire connaître le CFBB auprès des professionnels du patrimoine.

Les archives départementales des Hautes Pyrénées dont le directeur est François Giustiniani, (membre du bouclier bleu) ont proposé de les accueillir et ont lancé un partenariat avec le Musée des Hussard de Tarbes (Le Musée Massey). Sur 21 personnes ayant reçu l'invitation, une dizaine ont répondu positivement.

Ainsi la 1/2 journée s'est déroulée de cette manière :
13h : accueil des participants autour d'un "café-gourmand" (café et pâtisseries) dans la salle de conférence du Conseil général.
13h30 à 15h : présentation de l'association via un power point
15h30-17h : visite des dépôts des Archives départementales par le directeur, orientée sur les problématiques de conservation et de restauration (les AD ont un atelier de restauration)
OU visite du Centre de conservation et d'étude patrimoniales , le 103, où sont conservées les archives municipales et les réserves du Musée Massey. Ce sont mesdames Zapata (directrice du Musée) et Cerciat (responsable des archives municipales) qui se sont chargées de la visite.

L'objectif était de se rencontrer, de présenter le bouclier bleu, ses actions et les aides que l'association peut apporter à ces institutions pour élaborer des plans d'urgence par exemple..et bien sur, obtenir de nouvelles adhésions.