Chantier scientifique Notre-Dame : état des lieux et perspectives Colloque scientifique

Le CNRS et le ministère de la Culture organisent un colloque les Lundi 19 et Mardi 20 octobre 2020 à l’Institut National du Patrimoine (INP), 2, rue Vivienne, 75002 Paris.

L’incendie de Notre-Dame de Paris, le 15 avril 2019, ouvre une nouvelle page de son histoire, certes douloureuse mais, en transformant le bâtiment en écorché, donne aussi accès à des formes d’archives, endommagées et mises à nu, de sa construction et de sa destruction. Récoltées, sélectionnées, triées, par les services du Ministère de la Culture, ces archives peuvent fournir des informations sur les différentes phases de l’histoire du monument et sur sa matérialité, mais apporter aussi de nouvelles données sur l’environnement sylvicole médiéval, les climats et certaines pollutions. Afin d’exploiter au mieux ces informations, les recherches se sont rapidement organisées après la catastrophe grâce à une synergie entre les équipes du Ministère de la Culture et du CNRS. Par ailleurs, les recherches scientifiques peuvent également se mettre au service de la restauration de Notre-Dame en étudiant les matériaux altérés afin de diagnostiquer leur état ou en participant à la modélisation, au traitement et à la comparaison des données numériques acquises sur le monument avant et après le drame.

Ces deux journées du colloque permettront de faire un point sur l’avancée des travaux scientifiques depuis la sauvegarde des matériaux, leur inventaire et leur tri, jusqu’à la structuration des recherches et leur mise en œuvre qui a démarré au début de l’année 2020.

La date-limite d’inscription est fixée au mercredi 30 septembre 2020 à midi

Toutes les informations et la procédure d’inscriptions sont disponibles à l’adresse suivante :

 https://miti.cnrs.fr/colloque/action-transverse-miti-chantier-scientifique-notre-dame/

CNRS

Formation Episeine | le Bouclier bleu France « se jette à l’eau »

episeine_logo_baseline_site

Le 10 septembre 2020, le Bouclier bleu a participé à une formation  "EPISEINE se jette à l'eau" à l'Île de Loisirs de Vaires-Torcy, sur la gestion des d’inondations. Cette formation avait pour objectif d’améliorer les connaissances sur les risques d’inondation, les limites d’engagement en milieu inondé et les comportements adaptés en cas de crue.

Episeine 2020 (1)

Après une partie théorique incluant divers échanges et démonstrations sur les principes de sécurité, les dangers hydrologiques et les problématiques liés aux inondations, les participants ont été invités à s’immerger dans l’eau pour expérimenter la théorie et la force des courants.

Destinée à toute personne intéressée par les enjeux d’inondations, la journée avait rassemblé des agents des collectivités, des représentants des services publics, des associations, des acteurs du secteur de crise et du secteur culturel. La rencontre de tous ces secteurs d’activités concernés par ce sujet fut un moment riche d’échange et de découverte !

C’est la seconde fois que des membres du Bouclier bleu France participent à cette excellente formation.

Pour plus d’informations sur Episeine et ses formations cliquez ICI

 Episeine 2020 (5)  Episeine 2020 (2)
 Episeine 2020 (3)  Episeine 2020 (6)

 Episeine 2020 (4)

Publié le 19/09/2020

Patrimoine culturel et risques majeurs (inondations, incendies) : les approches du Bouclier bleu France

Le patrimoine culturel, dans toute sa diversité, est une composante majeure de l’identité des peuples. Pour autant, il est particulièrement fragile comme l'a montré récemment l'incendie de Notre-Dame de Paris ou encore l'inondation du musée Girodet en mai 2016. Il doit donc être protégé en amont de la catastrophe.
Biens culturels en zone inondable, quelle stratégie pour assurer leur préservation ?

Les inondations de 2016, où le musée Girodet de Montargis a subi de très graves dégâts, où plusieurs milliers de personnes et d'entreprises ont été sinistrées, nous ont donné un avant-goût des conséquences dommageables d’une crue centennale de la Loire ou de la Seine. Depuis, les inondations se répètent, et les dommages s’aggravent. On estime aujourd’hui à plus d’un milliard d’euros le coût des indemnisations reversées annuellement au titre du régime spécifique d’assurance vis-à-vis des diverses catastrophes naturelles. Quand le patrimoine culturel est aussi atteint, ces biens, qui font notre identité nationale ou locale, peuvent être irrémédiablement perdus, bien qu'ils soient souvent irremplaçables, ou endommagés de manière très importante.

Près d’une commune sur trois en France est partiellement ou totalement inondable. La menace est partout ; l’évolution du climat va accentuer les précipitations.

Lire la suite de l'article sur le site de l'IRMA

Bouclier3_1200

Publié le 7/09/2020