Serez-vous prêt pour la prochaine inondation ? Découvrez le dispositif EPI Seine

episeine_logo_baseline_site

Les grandes crues de la Seine et de ses affluents peuvent avoir un impact particulièrement fort sur les biens, les transports, la vie personnelle et professionnelle de millions de Franciliens. Mais la plupart d’entre eux l’ignorent.

Porté par l’EPTB Seine Grands Lacs, le dispositif EPISEINE a été conçu pour les sensibiliser et les préparer à la prochaine inondation majeure, bien plus dommageable que les inondations de 2016 et 2018.

EPISEINE a vocation à constituer une démarche de sensibilisation, un organisme de formation, un centre de ressources et une plateforme web collaborative.

Il s'agit de rassembler, sous la bannière EPISEINE, des partenaires et des initiatives sur la prévention du risque d'inondation. Le nom EPISEINE signifie "Ensemble pour la Prévention des Inondations sur le bassin de la SEINE".

Plus d'information sur : http://episeine.fr

Publié le 25/02/2019

Cartographie et prévention des risques, applications et sites dédiés

Smarthphone applications risqueIl existe des sites dédiés à la cartographie dynamique des risques ainsi que des applications smartphone outils utiles d'aide à l'alerte des catastrophes majeurs. Nous vous mettons ici quelques liens (liste non exhaustive)

Applications smartphone

Alarme de crue : Hydrocrue. Permet d'être alerté en fonction du niveau de crue du cours d'eau à côté duquel ion se trouve.
http://fr.downloadatoz.com/com.alexandrevalette.hydroalarme.vtest,248738/

Simulateur de crue : Permet de simuler un =e hauteur d'eau sur différents types de crue : fréquentes ou centennales
http://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Actualites/Prevention/Appli-mobile-Pref.-Police-decouvrez-le-simulateur-de-crue

Application cartographique (appli + web) : Permet de voir quels sont les institutions publiques impactées oar une crue de type centennale
http://carto.iau-idf.fr/webapps/cartoviz/?r=0.9067856758954798

Initiatives locales
Application de gestion des risques. La 1ère ville a l'avoir lancée est Nice.
http://www.risquesmajeurs.fr/lancement-de-lapplication-mobile-gestion-des-risques-par-la-ville-de-nice

Risques spécifiques
Séisme :
Application : QuakeShare V1
http://www.risques.gouv.fr/actu-risques-crises/actualites/une-application-smartphone-pour-agir-en-cas-de-seisme

Liens applications résilientes
https://www.i-resilience.fr/application-gratuites-ou-libres-gnu/

Des dossiers sont également disponibles sur les sites des 12 DREAL (directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement)

Cédérom des Risques majeurs en Rhône Alpes

Risques majeurs en Rhone Alpes Il s'agit d'un outil à la fois pédagogique et ludique sur la prévention des risques majeurs en Rhône-Alpes, permettant d'informer et de sensibiliser le jeune public prioritairement, et le grand public par extension. Le cédérom présente un module d'identification, permettant de proposer à l'utilisateur (un élève d'école primaire, de collège ou de lycée, un enseignant, un chef d'établissement, ou le grand public) un contenu adapté.

Prévu initialement sur les risques technologiques majeurs (c'est-à-dire risques industriels et risques nucléaires), le projet s'est ensuite élargi aux risques majeurs d'origine naturelle, afin d'être cohérent à la fois avec les programmes scolaires et avec l'obligation d'information des populations qui incombe aux communes sur tous les risques majeurs présents sur leur territoire (Cf. la loi du 22 juillet 1987 relative à l'organisation de la sécurité civile, à la protection de la forêt contre les incendies et à la prévention des risques majeurs).

10 risques sont abordés : d'une part les risques naturels (inondations, mouvements de terrain, séismes, feux de forêt, avalanches, crues torrentielles) et d'autre part les risques technologiques (industrie, nucléaire, transport de matières dangereuses, rupture de barrage

 Lien vers le site de démonstration du projet de cédérom

Les risques majeurs recensés dans les Hautes-Pyrénées

Les citoyens ont un droit à l’information sur les risques majeurs auxquels ils sont soumis dans certaines zones du territoire et sur les mesures de sauvegarde qui les concernent.
Ce droit s’applique aux risques technologiques et aux risques naturels prévisibles majeurs."

Lien vers le site d'information des Risques majeurs dans les Hautes-Pyrénées

titre_pyrenees

La directive SEVESO 3 : pour une prévention des risques industriels majeurs

SEVESO_illustrationA compter du 1er juin 2015, de nouvelles exigences seront applicables aux établissements afin de prévenir et de mieux gérer les accidents majeurs impliquant des produits chimiques dangereux.
Le Conseil et le Parlement européen sont parvenus, le 27 mars 2012 à un accord sur le projet de directive SEVESO 3. Les négociations entre les institutions européennes ont été menées sur la base d’un projet de directive présenté par la Commission le 21 décembre 2010. La directive 2012/18/UE du 4 juillet 2012 dite directive Seveso 3 relative aux accidents majeurs impliquant des substances dangereuses, a été adoptée et publiée le 24 juillet 2012 au journal officiel de l’union européenne.
Cette directive est amenée à remplacer, d’ici le 1er juin 2015, la directive SEVESO 2.

Lire la suite de l'article sur le site du MEDDE

La prévention des risques

La prévention est l’ensemble de mesures prises pour prévenir un danger, un risque, un mal, pour l’empêcher de survenir (le Petit Robert).

Les catastrophes sont l’affaire de tous : administrations, professionnels, citoyens, élus. Il convient de développer une culture du risque sur d’autres bases que celle de la fatalité.

Une politique de prévention des risques doit permettre d’entreprendre des actions spécifiques dans les zones identifiées, sur des édifices, dans des institutions, sur des biens ou des collections.
La phase de prévention permet de réduire les aléas. Cependant, seules des personnes sensibilisées, entraînées et équipées pourront tirer parti efficacement des phases de préparation aux situations d’urgence.

Avant l’accident ou la catastrophe, il faut pouvoir dire le plus précisément possible « où, quand, et avec quelle amplitude l’accident ou la catastrophe va atteindre son paroxysme : niveau des eaux, vitesse des vents, emprise du feu, etc. » et il faut pouvoir alerter le plus rapidement possible les personnes concernées.

Au cours du sinistre, les plans d’urgence devront permettre aux services de secours de sécuriser les zones sensibles, d’évacuer les biens ou les collections considérés comme prioritaires. Dans le même temps, les personnels de l’institution devront mettre en pratique les actions requises expérimentées lors de crises simulées.

Compte tenu du contexte d’évolution des réglementations et des pratiques, la définition de stratégies globales de prévention qui intégreraient celles relatives au patrimoine semble possible mais complexe.
Une politique de prévention des risques et de gestion de crise s’impose comme une exigence ; la législation évolue dans ce sens.
Le patrimoine culturel s’inscrit aussi dans le cadre d’une démarche territoriale de développement durable mais il faut constater qu’à ce jour, il a rarement été pris en compte dans les plans de prévention des risques majeurs.

La prévention des risques a un coût. Le montant de la perte (valeur vénale) n’est habituellement pas estimé dans sa globalité pour les institutions patrimoniales.

Dans le domaine patrimonial, tout reste à faire, qu’il s’agisse de prévention ou d’intervention en cas de sinistre.

Définitions du risque

« C´est un excellent moyen de bien voir les conséquences des choses, que de sentir vivement tous les risques qu´elles nous font courir » [Jean-Jacques Rousseau].

Le Comité Français du Bouclier Bleu regroupant des professionnels d´horizons divers, la notion du risque peut être définie différemment selon les interlocuteurs :

  • Définition générale du risque

Danger, inconvénient plus ou moins probable auquel on est exposé |Petit Larousse].
Danger éventuel plus ou moins prévisible [Petit Robert]

  • Définition juridique du risque

Éventualité d´un événement ne dépendant pas exclusivement de la volonté des parties et pouvant causer la perte d’un objet ou tout autre dommage [Petit Robert ].

  • Définition légale du risque

Le risque est la probabilité qu´un effet spécifique se produise dans une période donnée ou dans des circonstances déterminées. En conséquence, un risque se caractérise par deux composantes : la probabilité d´occurrence d´un événement donné ; la gravité des effets ou des conséquences de l´événement supposé pouvoir se produire |Directive Seveso 2, 1996].

  • Définition du risque selon les assurances

Evénement incertain contre la réalisation duquel on s´assure. Par extension, les assureurs appellent "risque" le bien sur lequel porte l'assurance : risque locatif, ou la personne assurée (un conducteur avec un malus important est appelé risque aggravé) [Code des assurances].

  • Définition selon les professionnels du risque

« La définition que je donne du risque majeur, c´est la menace sur l'homme et son environnement direct, sur ses installations, la menace dont la gravité est telle que la société se trouve absolument dépassée par l´immensité du désastre » [Haroun Tazieff]

  • Définition selon les sapeurs-pompiers

Un risque est un péril mesurable dans son occurrence, menaçant des personnes, des biens, des activités ou l´environnement. Il survient généralement de façon inopinée.

  • Définition militaire

Un risque revêt un caractère objectif au travers de la matérialité des effets qu´il peut entraîner, mais également subjectif par l´opinion que l´on se fait soi-même de la gêne qui en résultera, sans que l’on puisse jamais en dissocier les deux aspects.

  • Définition du risque industriel

Le risque industriel se caractérise par un accident se produisant sur un site industriel et pouvant entraîner des conséquences graves pour le personnel, les populations, les biens, l'environnement ou le milieu naturel.

  • Définition du risque naturel

Le risque naturel est un événement dommageable, intégrant une certaine probabilité, conséquence d'un aléa survenant dans un milieu vulnérable. Le risque résulte, donc, de la conjonction de l´aléa et d´un enjeu, la vulnérabilité étant la mesure des dommages de toutes sortes rapportés à l´intensité de l´aléa. A cette définition technique du risque doit être associée la notion d´acceptabilité pour y intégrer sa composante sociale [Commission interministérielle de l'évaluation des politiques publiques. Commissariat Général du Plan (1997) — La prévention des risques naturels, rapport d´évaluation. La documentation Française].

  • Définition du risque majeur

Le risque est qualifié de majeur lorsque le phénomène est de grande ampleur et la vulnérabilité importante. Un risque est également qualifié de majeur lorsque, à l´occasion d’un événement naturel ou technologique suivi de conséquence sur les personnes, les biens et l´environnement, la population est susceptible de perdre confiance dans les pouvoirs politiques ou économiques.