Communiqué de presse du CFBB

Logo

Incendie de Notre-Dame de Paris : Protégeons notre patrimoine culturel

Au lendemain du drame terrible qui frappe le patrimoine français et mondial par l’incendie de Notre-Dame de Paris, le Comité Français du Bouclier Bleu, ONG rassemblant des professionnels du patrimoine culturel et du secours spécialisés dans sa gestion en temps de crise, tient à faire part aux autorités de son émotion, de son soutien et de ses inquiétudes.

Il tient tout d’abord à saluer en premier lieu le travail des pompiers qui ont œuvré toute la nuit contre les flammes pour préserver la structure et ce qui pouvait l’être ; remercier ensuite les nombreux professionnels, membres de notre organisation ou pas, notamment les conservateurs-restaurateurs ainsi que nos collègues à l’international, qui se sont manifestés dès les premières heures du sinistre pour partager leur émotion et proposer leur assistance. La gestion d’un sinistre de cette ampleur ne fait que commencer, l’énergie et les compétences de chacun seront utiles et nécessaires. Le CFBB se tient à disposition, comme c’est sa mission, pour être un relais de cet élan de bénévolat professionnel.

Face à l’émotion et au choc, visibles sur les visages des passants lors de l’incendie, subis par nos concitoyens, le CFBB salue également l’engagement de tous ceux qui ont immédiatement répondu avec générosité aux souscriptions pour le sauvetage de Notre-Dame.

Le CFBB tient cependant à rappeler que la première mesure de conservation, et donc de prévention des risques, de notre patrimoine est son entretien constant, l’établissement, en amont, d’un plan de sauvegarde, et la mise en place d’une gestion des risques adaptée à toutes les situations de vie qu’il doit traverser, en particulier durant les travaux, qui restent les premières causes d’incendie dans nos monuments (ex Lunéville, Nantes, etc…). La mise en œuvre du plan d’urgence qui existait à la cathédrale Notre-Dame montre l’importance de ces mesures pour sauver des œuvres. La restauration peut atténuer les stigmates et masquer les pertes matérielles, mais elle ne peut à elle seule nous rendre l’oeuvre ou le travail des artistes, ni suffire à répondre au sentiment de deuil qui étreint la population lors d’un sinistre aussi emblématique.

Au-delà d’une réponse technique et financière, le CFBB appelle donc à ce que le drame actuel suscite un sursaut général pour une prise en compte enfin efficace de la gestion des risques sur notre patrimoine.

Contre la focalisation sur les chiffres et les impératifs budgétaires qui pourraient prévaloir depuis quelques décennies, il est temps de retrouver le sens de notre patrimoine, qui repose sur le désir et la volonté collective de notre pays à préserver sa mémoire par ses monuments et ses biens culturels, sur une approche qualitative de notre identité et sur une reconnaissance des valeurs humaines que nous partageons en choisissant de les protéger.

En ce sens, le CFFB souhaite qu’un réel bilan des pertes subies par cet incendie soit réalisé et publié.

Nul doute que l’instruction judiciaire ouverte fera la part des responsabilités légales. Mais il faudra également se donner les moyens de mesurer l’impact de cette catastrophe sur nos concitoyens et leur capacité à surmonter un sinistre majeur. Alors que Paris se prépare depuis plusieurs années à l’occurrence d’une crue centennale, l’incendie de Notre-Dame nous rappelle que l’impact patrimonial d’un désastre sur la population est loin d’être négligeable et devrait être pris en compte d’une autre manière qu’anecdotique dans les dispositifs de résilience.

Contacts : Françoise Collanges – communication@bouclier-bleu.fr
Jocelyne Deschaux – Presidence@bouclier-bleu.fr

Téléchargez ce Communiqué Notre-Dame

Comité français du Bouclier Bleu © 2019 All Rights Reserved

Association loi 1901 reconnue d intérêt général

Designed by WPSHOWER

Powered by WordPress